Le Domaine de la Combe

Pas de longue histoire familiale pour ce domaine de 10 hectares situés au Sud de Nantes, mais une aventure humaine, celle de Pierre-Henri Gadais. Cet enfant du pays, issu de deux longues lignées de vignerons du Sancerre et du Muscadet, décide de poser ses valises dans cette vallée de la Loire à son retour d'un tour du monde des vignes qui l'a amené de la Bourgogne à la Californie en passant par la Nouvelle-Zélande.
Depuis son arrivée sur le domaine, Pierre-Henri n'a eu de cesse de tout mettre en œuvre pour donner ses lettres de noblesse aux muscadets sur lie, un vin bien longtemps resté dans l'ombre mais aujourd'hui promis à un très bel avenir.

Muscadet sur lie, un vin qui a la cote


Le muscadet, longtemps désigné comme "le petit blanc" du Pays nantais, connaît depuis plusieurs années un grand succès, fruit du travail des vignerons de la région. On n'y fait désormais plus "pisser la vigne" comme autrefois où l'on enregistrait des records de production. Et il faut dire qu'il ne faut pas grand-chose au melon, ce cépage d'origine bourguignonne aujourd'hui largement majoritaire dans la région, pour produire beaucoup. C'est dire s'il fallait une forte volonté pour réduire les rendements régionaux et la qualité s'en est immédiatement trouvée augmentée !



Domaine de la Combe, un terroir entre Sèvre et Maine


Parmi ces vignerons passionnés par leur région et convaincus de la richesse de leur terroir se trouve Pierre-Henri. Lorsqu'il revient sur le domaine familial en 2016, son père lui propose de mettre à l'épreuve les idées qu'il ramène avec lui sur le domaine de 9 hectares fraîchement acquis, le domaine de la Combe.
Ce domaine est implanté dans le village de Saint-Fiacre, remarquable pour sa géographie hors du commun, à l'exacte confluence entre la Sèvre et le Maine qui iront gonfler la Loire de leurs eaux quelques kilomètres plus en aval. Ce sont ces deux fleuves qui ont dessiné avec le temps les coteaux abrupts de ce village et mis leurs roches à nu. Sur les pentes rocailleuses de la Pétière rien ne pousse hormis la vigne et c'est précisément là qu'ont été plantées les plants du domaine de la Combe !
Cette combe aux expositions multiples et aux sols naturellement drainés par la roche, oblige les vignes à s'enraciner profondément sur ce terroir bercé par un microclimat unique.



La vigne et l'homme


Véritable diamant brut, ce domaine possède en 2016 une très grande variété d'années de plantation allant de 50 ans d'âge à peine 4 ans, mais exclusivement en melon de Bourgogne. C'est justement côté plantation que Pierre-Henri va marquer de sa touche personnelle le domaine et ce, dès sa première année. Il augmente ainsi la densité des plants de 10%, atteignant 7 700 pieds/ha au lieu de 7 000, pour favoriser le développement de la vigne et de ses fruits. L'implantation de ces coteaux très accidentés dont les racines plongent dans la Sèvre, et la proximité immédiate de la zone naturelle de la Cantrie, poussent Pierre-Henri à opter pour la viticulture biologique en 2019 avec pour objectif la certification en 2021.

De ce travail qualitatif de longue haleine résulte des muscadets de lies Sèvre et Maine de très grande qualité et promis au plus bel avenir. Voilà un vigneron à suivre de très près !