Château La Gorce

Le Château la Gorce est situé à Blaignan-Prignac, au nord du Médoc non loin de l'estuaire de la Gironde. Crus Bourgeois depuis le premier classement 1932, le Château la Gorce est aujourd’hui la propriété d’Emmanuel Martin et sa femme Mana.


Arrivé en 2018 au château, le couple a repris la propriété avec brio et énergie. Leur première décision ? Un passage en agriculture biologique du domaine dès le millésime 2019. De la cuvée phare Château la Gorce à Rouge Intense, la cuvée sans soufre ajouté à la vinification, l’ensemble des vins du château surprend par la gourmandise, la structure et l’élégance qui raviront les amateurs de vins du Médoc.


Agir, transformer, magnifier : le château la Gorce à l’heure du bio


Emmanuel Martin est un homme d’action. Issu d’une famille de négociants de l’entre-deux-mers, Emmanuel Martin décide, en compagnie de sa femme Mana, de racheter en 2018 le Château la Gorce. Fin connaisseur de la région et du monde vitivinicole de Bordeaux, le couple tombe amoureux de cette propriété du début 19ème siècle et de son terroir argilo-calcaire.


Leur première décision ? Convertir intégralement le domaine à l’agriculture biologique, dès le millésime 2019, S’ils sont conscients des difficultés de l’agriculture biologique à Bordeaux (pression fongique, travail du sol, événements climatiques comme la grêle), Emmanuel et Mana ne doutent pas de leur engagement.





La création et la rigueur comme maximes


Convaincus des bienfaits de ce mode d’agriculture tant pour leur santé que pour la santé de leurs vignes et de leurs vins, les deux vignerons insufflent un vent de fraîcheur dans le paysage Bordelais. Leur dernière création ? Un vin sans sulfite ajouté, nommé Rouge Intense, à l’étiquette moderne dessinée par l’artiste Clémentine Mélois. Au Château la Gorce, sans sulfite ajouté ne rime en aucun cas avec déviance.


Signe de la rigueur et de l’attention portées à l’ensemble des vins, le couple s’est entouré de l’œnologue Thomas Duclos pour les conseiller. Séduit par le potentiel du château, ce spécialiste du changement climatique, d’ordinaire à Saint-Emilion, a changé de rive pour livrer ses précieux conseils. Rajeunir l’image de Bordeaux, surprendre avec audace, conserver la qualité des grands vins ; Emmanuel et Mana Martin sont encore au début d’une aventure à l’avenir prometteur porté par leurs ambitions et leur vision aiguisée.





Un terroir spécial pour cuvées singulières


L’histoire de ce Crus Bourgeois du Médoc, situé à Blaignan-Prignac, à quelques encablures de Saint-Estèphe et de l’estuaire de la Gironde, remonte au début des années 1820. Sur cette « terre du milieu », Madame Gorse, la propriétaire de l’époque, est animée du même esprit d’action que les propriétaires actuels.


Après les ravages du phylloxéra à la fin du 19ème siècle, l’heure est à la replantation. Madame Gorse prend une décision forte que le couple fait perdurer aujourd’hui : replanter une grande majorité de merlot et le reste en cabernet sauvignon.


A l’heure où le merlot a moins bonne presse sur certains terroirs, il s’épanouit au château la Gorce de la meilleure des manières. L’explication ? Un terroir composé d’argiles froides et de calcaire qui permet au merlot une alimentation en eau, sans excès. Les vents océaniques de ce climat si particulier viennent subtilement rafraîchir la vigne pour qu’elle livre les meilleurs raisins possibles.


Sans chimie et sans chichi, le Château la Gorce livre des vins à l’identité marquée par leur délicate gourmandise. Rouge intense se livre avec franchise et profondeur. Clin d’œil à la gastronomie française, la cuvée Prétexte s’affirme avec élégance et générosité. Le classique Château la Gorce est un vin de lieu, d’esprit et d’harmonie, à l’image de ses propriétaires.